A Quiberon et St Pierre Quiberon, toute l'info de la presqu'île

http://www.quiberon.info/

Téléphoner au volant (Sécurité-santé)

Prévention routière : téléphoner au volant



4e cause de mortalité sur la route, après l’alcool, la vitesse et le non-port de la ceinture de sécurité *, l’usage du téléphone au volant reste une pratique très répandue. En effet, 41 % ** des conducteurs déclarent qu’il leur arrive d’utiliser un téléphone portable en conduisant.
Pourtant, 7 à 8 % des accidents pourraient être évités si aucun conducteur n’utilisait de téléphone portable en conduisant*.

Le téléphone, cause de distraction
La conduite d’une voiture, d’un camion ou d’un deux-roues est une activité à part entière
qui nécessite une concentration permanente pour interpréter les nombreuses informations.
Téléphoner au volant multiplie par 5 les risques d’accident provenant de la route ou du véhicule. Un instant d’inattention, une seconde de distraction peuvent avoir des conséquences dramatiques. 1/3 des accidents aurait pour origine un défaut d’attention du conducteur***.

La conduite d’une voiture, d’un camion ou d’un deux-roues est une activité à part entièrequi nécessite une concentration permanente pour interpréter les nombreuses informations.Téléphoner au volant multiplie par 5 les risques d’accident provenant de la route ou du véhicule. Un instant d’inattention, une seconde de distraction peuvent avoir des conséquences dramatiques. 1/3 des accidents aurait pour origine un défaut d’attention du conducteur***.

Téléphoner au volant est une source de distraction qui altère fortement la concentration des conducteurs en détournant leur attention de la circulation.

Conséquence : en cas d’imprévu, le temps de réaction augmente de 50 % en moyenne. La distance d’arrêt est donc plus grande et le choc plus violent. L’usage du téléphone au volant multiplie ainsi par 5 le risque d’accident pour le conducteur, comme pour ses passagers*.

Que l’on conduise de manière occasionnelle ou régulière, pour des raisons personnelles ou professionnelles, il est de notre responsabilité à tous de ne pas appeler en conduisant, de ne pas répondre lorsque le téléphone sonne, de s’assurer que la personne que nous cherchons à joindre n’est pas au volant…

* Source : ONISR - 2007.
** Source : Institut LH2 – Avril 2008.
*** Source : INRETS

Contact : www.securite-routiere.gouv.fr


Lettre d'information de la mairie de Quiberon fin janvier 2009