Texte à méditer :  

Votre véritable ami est celui qui ne vous passe rien et qui vous pardonne tout.

   Diane de Beausacq
Retour  Premère page du webzine de la presqu'île de Quiberon
Recherche





Agenda

30 Octobre 2014

Cliquez sur les jours en
orange pour voir
les évènements !

A Quiberon et St Pierre Quiberon, toute l'info de la presqu'île

Brochures touristiques :
St Pierre
Quiberon

Hebergements
St Pierre
Quiberon

Bonne fête à toutes les
Bienvenue


C'était aussi un 30 / 10
1959

Naissance d'Astérix dans le premier numéro du journal Pilote.


Né(e) un 30 / 10 / 1960
Diégo Maradona



Culture & souvenirs
+ Bretagne
+ Presqu'île
+ Presqu'île - pratique
+ Presqu'île patrimoine
+ Presqu'île - Hôtels
+ Humour breton
+ Artisanat d'art
+ Arts Photographes
+ Arts plast.Anciens
+ Arts plastiques
+ Assos
+ Biblio..Média..thèque
+ Ecoles-Formations
+ Environnement
+ Fêtes et coutumes
+ Humour
+ Jeunesse
+ Jeux de société
+ Livres et écrivains
+ Magie
+ Maison : astuces
+ Musique
+ Médias
+ Sites pratiques
+ Souvenirs d'école
+ Sécurité-santé
+ Théatre-spectacles
+ Transport
+ Vidéos
+ Vidéos non quib-
+ Vos Poesies
+ Vos Textes
+ Web
+ x Trucs à méditer

Quiberon La Mer
+ Sécurité
+  Non aux boues !
+ Voile et handicap
+ Marées
+ Ecoles de voiles
+ Surf-Kite-Char
+ Associations
+ Nautisme
+ La mer-a savoir
+ Les ports
+ Musique
+ Pêche
+ Surf-Kite-Char
+ Vos Textes

Infos/Presse
du jour

Loisirs

Recettes
de cuisine

Toutes les catégories


Rec.bretonnes salées

Rec.bretonnes sucrées

Entrées Froides

Entrées chaudes

► Soupes

Salades

Plats végétariens

Viandes

Poissons-Fruits de mer

Sauces froides

► Sauces chaudes

Desserts

Petits gateaux

Confiserie

Boissons


Nouvelles recettes

Proposer une recette



Ecoutez
la radio

radio.gif

Cliquez ici pour
choisir la radio



Sudoku du jour :

Pour adulte
Pour Enfant

Bataille Navale

Autres Jeux


Bienvenue sur le webmagazine de la presqu'île de Quiberon



l'émission "les escapades de Petitrenaud" du 14 septembre  2014 avaient lieu  à Quiberon. A voir ici(cliquez)


Pour la sécurité de nos enfants :

Pour signaler un site à contenu pédophile ou autre contenu interdit cliquez ici : http://internet-signalement.gouv.fr/

Autre site pour signaler les sites racistes, pédophiles ou incitant à la discrimination

Retrouvez quiberon.info sur  votre mobile : www.quiberon.info/mobile
ce mode est aussi offre une meilleure accessibilité aux visiteurs malvoyants ou aveugles

Si vous recevez  un mail où il vous est demandé de l'envoyer très vite
à vos amis. faites une recherche internet plutot que de propager
une rumeur. VERIFIEZ TOUJOURS sur Hoaxbuster par exemple :
hoaxbuster.jpg





Les 7 dernières nouvelles

Sommaire des infos.....

Ces nouvelles sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web.
http://www.quiberon.info/data/newsfr.xml


Quiberon et ses emprunts toxiques - par OF 23 octobre le 30/10/2014 @ 00:13

Entretien avec Serge Brosolo, adjoint aux finances et à l'économie.


Pouvez-vous nous expliquer ce que sont les emprunts toxiques ?


Les emprunts Dexia ont été contractés à hauteur de 2 872 000 € en 2007 pour financer les pontons de Port-Maria. Ce sont des emprunts structurés, dans la mesure où les taux applicables sur les intérêts diffèrent sur trois périodes. De 2007 à 2010, la banque consentait un taux fixe favorable de 4,84 %. De 2010 à 2033, le taux variable est indexé sur la parité de l'euro et du franc suisse. De 2033 à 2041, le taux applicable sera le taux interbancaire, actuellement de 0,34 %, auquel s'ajoute 0,15 %.

Pourquoi dites-vous que nous sommes dans une période à risque ?


Le taux de cet emprunt spéculatif, de 2010 à 2033, est issu d'un pari sur le fait que l'euro allait rester durablement plus fort que le franc suisse. Or il vaut aujourd'hui 1,20 franc suisse, et a donc subi une baisse de 20 % par rapport à la parité contractuelle de 1,45. La commune doit donc payer le taux initial de 6,84 %, plus la moitié du pourcentage de baisse de l'euro, c'est-à-dire aujourd'hui 16,84 %.

Quelles sont les conséquences pour la commune ?


Ce pari est catastrophique pour la commune. Depuis 2007, le capital a été remboursé à hauteur de 300 000 €, et les seules charges d'intérêt, du 1er juin 2013 au 31 mai 2014, sont de 441 000 €. La commune a contesté, devant le tribunal de grande instance de Nanterre, la validité juridique du contrat. Mais la société de financement local (Sfil) qui a repris Dexia est une entreprise d'État. Et les enjeux sont considérables, de l'ordre de 17 milliards d'euros. La législation empêche désormais les communes de se prévaloir du non-respect par la banque de ses obligations en matière de transparence sur le TEG (taux effectif global).

Comment la commune peut-elle s'en sortir ?


Un fonds de soutien de 100 millions d'euros par an a été créé pour prendre en charge, à hauteur de 45 % au maximum, l'indemnité de remboursement anticipé due contractuellement. Mais pour le solliciter, il faut renoncer aux poursuites, et se retrouver face aux critères d'aide fondés sur la capacité de la commune à se désendetter. Or la capacité de Quiberon est très bonne, et on peut penser que l'aide ira en priorité aux communes plus pauvres.

Qu'envisagez-vous de faire ?


Selon la proposition de la Sfil, la commune devrait 5 760 000 € au titre de l'indemnité de remboursement anticipé. Ce qui aboutit aux mêmes charges d'intérêts que l'emprunt structuré. Face à l'aléa relatif à l'octroi d'une aide, nous n'avons pas encore pris position, d'autant plus que les critères vont être incessamment précisés. Nous pourrions continuer les poursuites en allant jusqu'à la Cour de cassation, voire la Cour européenne des droits de l'homme.

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Conseil Municipal de Quiberon - par OF 18 octobre le 21/10/2014 @ 21:10

Conseil Municipal de Quiberon


De nombreux sujets étaient à l'ordre du jour du conseil municipal, jeudi soir, dont trois gros dossiers : le plan local d'urbanisme (Plu), la maison de santé et les emprunts toxiques.

Maison de santé

Le cabinet médical a décidé de transférer l'ensemble de ses installations dans un immeuble à construire, place du Varquez, et s'est engagé sur un compromis de vente avec un promoteur. La municipalité se propose comme facilitateur.

Les locaux destinés au fonctionnement de la maison de santé ont obligatoirement une destination médicale ou paramédicale. On distinguera trois lots : le laboratoire d'analyses et le cabinet de radiologie (deux propriétaires tiers), les locaux destinés aux autres professions médicales et paramédicales (propriété de la commune qu'elle louera), et les logements (plusieurs propriétaires dont la commune).

Sur la base d'une acquisition de 763 m², laboratoire d'analyses, cabinet de radiologie, logements privés, parkings et charges exclus, et un coût moyen d'achat au m² de 2 760 € TTC, l'investissement serait de 2,105 880 millions d'euros.

Patrick Le Roux, conseiller municipal d'opposition, est intervenu : « Je ne suis pas d'accord pour qu'on verse des subventions à des médecins. Et le terrain de 1 320 m² ne créera que vingt-cinq places de parking. » Le maire Bernard Hilliet a souligné l'urgence de cette maison de santé pour éviter la fermeture du laboratoire d'analyses et attirer de jeunes médecins.

Avec quatre abstentions, le projet a été approuvé.

Plu approuvé

Élodie Heloux, du cabinet Eol, a présenté les étapes de l'élaboration du Plu ainsi que ses grandes orientations. « Le travail sur ce Plu remonte à 5 ans. Après la synthèse du bilan des personnes publiques associées et de l'enquête publique de cet hiver, il devait être soumis à l'approbation en août, mais une nouvelle loi, la loi Alur, a nécessité de le modifier. Les services de l'urbanisme ont réalisé un travail remarquable. »

Le Plu présente quatre orientations : un développement urbain équilibré, une amélioration de l'accessibilité et des déplacements, la préservation du patrimoine, et le développement des activités économiques.

Pour l'accueil de la population, 740 logements sont prévus sur 10 ans, dont 51 % de résidences principales. La production de logements aidés est estimée à 198. Intégrant les petites dents creuses et les orientations d'aménagement programmées, les extensions d'urbanisation ont été réduites de 50 %.

Emprunts toxiques

L'épineux problème des emprunts toxiques a été abordé par Serge Brosolo, adjoint aux finances et à l'économie, à l'occasion d'une décision modificative au budget principal. « Les emprunts structurés Dexia ont été contractés à hauteur de 2, 872 000 millions d'euros en 2007 pour financer les pontons de Port-Maria. Jusqu'en 2010, le taux était fixe de 4,84 %. Mais 2013-2033 est une période à risques puisqu'il est passé à 16,84 %. Cet emprunt spéculatif, issu d'un pari sur la valeur de l'euro par rapport au franc suisse, est catastrophique pour la commune. Depuis 2007, le capital a été remboursé à hauteur de 300 000 €, et les seules charges d'intérêt, du 1er juin 2013 au 31 mai 2014, sont de 441 000 €. »

Si la commune a contesté devant le tribunal de grande instance de Nanterre, Serge Brosolo ajoute qu'elle peut solliciter une aide du fonds de soutien, mais pour cela, doit renoncer aux poursuites, et se retrouver face aux critères d'aide fondés sur la capacité à se désendetter.

« Or, la capacité de Quiberon est très bonne, et a donc peu de chance comparé à d'autres communes. Face à cet aléa, nous n'avons pas encore pris position. Nous pourrions continuer les poursuites en saisissant la Cour de cassation, voire la cour européenne des droits de l'homme. »

Subventions

Une aide de 500 € à l'association Agapanthe pour l'achat d'une pompe et d'un groupe électrogène pour le puits du Ragot, la création d'un poste d'animateur sportif à temps complet. Une subvention de 5 000 € à la maison de retraite pour l'aménagement de ses jardins. 6 862 € à l'école Saint-Clément pour le séjour culturel, mais valable pour deux ans.

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Quiberon réunion de quartier : Kerniscop - par OF 17 octobre le 21/10/2014 @ 21:04

Quiberon réunion de quartier : Kerniscop

La troisième réunion de quartier a eu lieu au village de Kerniscop, mercredi soir. Une trentaine de personnes et une dizaine d'élus y ont assisté.

« Le but de cette réunion est d'être à votre écoute et de trouver ensemble des solutions aux problèmes qui vous préoccupent », a lancé le maire, Bernard Hilliet.

Les habitants du village se sont tout d'abord interrogés au sujet du dossier des travaux de Kerniscop conçu après plusieurs réunions. « Nous n'avons pas connaissance de ce dossier réalisé par nos prédécesseurs, mais allons le rechercher activement », a rétorqué le maire.

Au sujet de la fibre optique, Bernard Hilliet a souligné qu'aujourd'hui cette question relève de l'intercommunalité. La ville a fait pression auprès d'Auray Quiberon Terre Atlantique afin que la connexion internet y soit meilleure, « ce ne sera pas la fibre optique, mais du haut très débit, qui se fera en 2015-2016 ». De plus, l'optimisation 3G est prévue sur l'ensemble du réseau pour tous les opérateurs.

La décharge réhabilitée

Le problème de l'écoulement des eaux pluviales dans le village, ainsi que la stagnation du côté de l'allée de la pompe, a été soulevé. Certains habitants ont rappelé qu'auparavant un fossé naturel, curé régulièrement, amenait l'eau jusqu'au Rohu.

Roland Le Guennec, premier adjoint en charge des travaux et de la sécurité, a répondu qu'un diagnostic des voiries vient d'être initié dans toute la ville, et que les moyens nécessaires seront consacrés aux travaux d'une façon pluriannuelle.

Concernant le plan local d'urbanisme, les villageois ont été rassurés dans la mesure où la zone constructible a été réduite.

Gros dossier abordé : celui de la décharge. « Point noir dont on va s'occuper, a déclaré Roland Rozo, conseiller délégué à la pêche et à l'environnement. 300 000 € y seront consacrés sur une durée de trois ans. La municipalité doit acquérir les dix-sept parcelles des propriétaires privés, puisqu'elle ne possède que la moitié du terrain, le reste appartenant au conservatoire du littoral. Ensuite viendra la phase de réhabilitation, en collaboration avec le grand site. »

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Quiberon : Fin de période d'essai du sens unique à Kermorvan - par OF 14 octobre le 19/10/2014 @ 22:15

Fin de période d'essai du sens unique à Kermorvan

Vendredi soir, 70 personnes ont assisté à la réunion publique, concernant la fin de période d'essai du sens unique de la rue des Corsaires.

Le test, à Kermorvan, a débuté en avril 2013. En décembre, le bilan d'étape a apporté des modifications avec un retour au double sens de la rue depuis la rue des Galets jusqu'au boulevard du Castéro en février 2014.

Jusqu'à aujourd'hui, le test de sens unique, rue des Corsaires, de la rue des Galets à la rue du Stango, a été maintenu ; la signalisation a été renforcée, des déviations pour soulager le centre-ville et les petites rues du village de Kermorvan mises en place.

Le maire, Bernard Hilliet, a rappelé les objectifs de ces essais. « Cela doit mettre en valeur la beauté du village. Et répondre aux attentes de la population. Mais surtout, cela permettra de définir comment le quartier est de Quiberon peut être mieux desservi, en terme de flux. Un projet porté au Pos en 1989, qui permettrait de facilité l'axe de liaison entre Saint-Julien et Port-Haliguen, sans avoir à traverser les villages, est inscrit au Plu. »

82 % pour

Jérémie Bitauld, chargé de mission Zac et des déplacements dans la ville a présenté le résultat de la dernière étude : sur 82 avis donnés, 67 sont favorables, 8 négatifs et 7 pour. Seulement si des modifications importantes sont apportées. « Il y a 82 % d'avis positif pour cette 2e phase », annonce le chargé de mission.

« Le sens unique implique une augmentation de la vitesse, donc plus de danger. Il a été envisagé un aménagement plus sécurisé boulevard du Castero, côté avenue des Druides, et la matérialisation d'un giratoire au carrefour Toul-ar-Ouet avec la rue du Stango, permettant de faire un demi-tour, et le ralentissement à l'entrée du village », explique Jean-Claude Martin, directeur des services techniques.

« Il faut dissuader les gens d'entrer dans le village, en renforçant la signalisation et le jalonnement », ajoute-t-il. A l'entrée et à la sortie du village, « on devrait passer en à 30 km/h pour les zones aujourd'hui à 50, et aménager une zone de rencontre à 20 km/h dans le village », termine Jean-Claude Martin.

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

La commune de St Pierre en 1914-1918, une expo à la médiathèque - par OF 13 octobre le 19/10/2014 @ 22:10

La commune en 1914-1918, une expo à la médiathèque


Dans le cadre d'Un automne autrement et du centenaire de la guerre 14-18, la médiathèque présente une grande exposition commémorative, et la projection d'Une vie de femme pendant la Grande Guerre, un film documentaire de Cédric Condom, réalisé en 2007.

En mars, Catherine Dekeyne, la directrice de la médiathèque, Dominique Hillion, historien local, Jo Le Bourgès, president de l'Ufac, et Michel Le Floch, vice-président de la section locale de la fédération des officiers mariniers, lançaient un appel pour collecter, des objets, des témoignages et des archives particulières pouvant retracer la vie sur la presqu'île pendant la guerre.

Huit mois plus tard, le résultat est fructueux, la mémoire est vive. « L'idée était de retracer la vie telle quelle a été, et plus particulièrement à Saint-Pierre, Daniel Guimond s'est joint à eux en apportant l'histoire de son aïeul, mobilisé à Lorient en 1914, et qui ne reviendra jamais », explique Nathalie Noel Chatain, adjointe au maire en charge de la culture.

« L'exposition se décline sur trois axes, et a pour fil rouge l'histoire du soldat Louis-Auguste Henrio, jeune Portivien. » Une partie militaire documentée, un hommage aux Saint-Pierrois morts pour la France, et le quotidien de la commune pendant la guerre.

Ce film retrace, pendant 4 ans, la vie des hommes au front. Les femmes, seules, vont faire vivre le pays, assumer le travail jusqu'alors réservé aux hommes, au sortir de la guerre. La France comptera 800 000 veuves.

« C'est un autre aspect de la guerre, ce film nous a été prêté par la cinémathèque de Bretagne, c'est aussi la naissance des suffragettes, qui militeront pour que les femmes obtiennent le droit de vote, qu'elles obtiendront en 1944. Nous avons pour l'occasion convié les collégiens à cette projection », termine l'adjointe.

Vendredi 17 octobre, à 14 h, au centre culturel projection du film : Une vie de femme pendant la Grande Guerre.

À partir du 18 octobre, exposition à la médiathèque sur la Grande Guerre à Saint-Pierre, aux heures d'ouvertures de la médiathèque. Renseignements : 02 97 30 95 79 ; www.saintpierrequiberon.fr ; www.tidouaralre.com

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

1,2 million de naissains semés en baie et dans les courreaux - par OF du 13 octobre le 19/10/2014 @ 22:06

Reportage : 1,2 million de naissains semés en baie et dans les courreaux


La semaine dernière, 1,2 million de naissains de coquilles Saint-Jacques ont été semés en trois jours en baie de Quiberon et dans les courreaux de Belle-Ile. Vendredi, à 14 h 30, Florian Breton, directeur de la coopérative maritime de l'écloserie du Tinduff, à Plougastel, amenait les 450 000 petites coquilles à Port-Maria, à destination des courreaux.

« Ce qui représente environ 2 tonnes de naissains. 3,2 tonnes ont été semées en baie. Il y a entre 30 % et 50 % de mortalité suivant les secteurs, explique Florian Breton. Et deux périodes pour semer : le printemps et l'automne. Actuellement l'eau n'est pas encore froide, et le phytoplancton encore présent. »

8 centimes la coquille

Gilles Hazevis, patron de la Rose des Vents et président de la commission coquille, a embarqué François Malherbe, ancien pêcheur, et Céline D'hardiville, chargée de mission à l'antenne locale du comité départemental des pêches. « L'objectif de cette opération est de réensemencer les gisements, qui se portent bien, grâce à notre politique de préservation, souligne Céline D'hardiville. Car ils étaient menacés il y a quelques années. »

Initiative du comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan, menée avec la participation des pêcheurs professionnels du Morbihan, cette opération bénéficie du soutien financier de l'Union européenne, de l'État, des conseils régional et général. Car chaque petite coquille coûte 8 centimes toutes taxes comprises. Le budget global de l'opération sur deux ans s'élève à plus de 250 000 € sur deux ans.

Content pour l'avenir

L'équipage de la Rose des Vents a fait route vers les courreaux de Belle-Ile, vendredi. Sur zone, à la vitesse ralentie de 4 à 5 noeuds, les naissains ont été semés à l'arrière du bateau. Gilles Hazevis et François Malherbe ont choisi les zones du secteur A1, « là où on sait qu'il n'y a pas d'étoiles de mer. Leur plus grand prédateur est la glacialis, la grosse violette avec des piques. »

Ces naissains de 3 cm sont nés en février, à l'écloserie, issus de la reproduction de coquilles prélevées en décembre dernier sur les gisements. Elles mettront en moyenne trois ans pour atteindre la taille commercialisable de 10,2 cm. « Elles repondent après un an si elles se plaisent bien, précise Gilles Hazevis. Je suis content pour l'avenir. À la nature de faire le reste. »

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Tourisme à St Pierre - par Télégramme du 4 octobre 2014 le 04/10/2014 @ 13:53

Tourisme à Saint Pierre, les commerçants impliqués



Le maire, Laurence Le Duvehat, le représentant l'UAE (union des acteurs économiques), Mathieu Schroeder et la directrice de l'office de tourisme, Maude Fouquin.

Jeudi soir, la municipalité avait convié l'ensemble des commerçants et artisans à une rencontre conjointe avec les membres de l'office de tourisme. Le but était d'évoquer la dernière saison touristique et surtout de parler d'avenir dans le cadre d'un partenariat plus fort en faveur du dynamisme et de l'attractivité de la commune.

À la demande des acteurs économiques présents, Maude Fouquin, la directrice de l'office de tourisme a fait un bilan succinct de la fréquentation au sein de la structure : « Nous avons enregistré une augmentation de 5 % des visites par rapport à l'an dernier, a-t-elle expliqué. Cela représente environ 10.500 personnes qui ont franchi notre porte.

Nos ventes de billetterie ont surtout fait un bond très important ». Interrogé sur leur ressenti sur la saison qui s'achève, le nettoyage des plages semble avoir été très apprécié. Le beau temps de septembre a même fait regretter qu'il se soit arrêté : « L'an prochain, nous ferons certainement autrement », a expliqué le maire, Laurence Le Duvehat.

Des panneaux de villages devraient être installés pour plus d'informations. L'un des participants a également proposé l'installation d'un panneau afficheur lumineux électronique au niveau de son local sur la départementale.

Sollicité par de nombreuses demandes, le propriétaire du Beach Bar, à Penthièvre, a suggéré à l'office de tourisme d'installer à proximité une borne d'informations touristiques.

Souhaitant associer les commerçants aux animations, Laurence Le Duvéhat a invité chacun à harmoniser sa décoration pour les fêtes de fin d'année. La salle s'est largement prononcée pour le maintien du feu d'artifice et des châtaignes grillés à l'occasion du marché de Noël.

cliquez pour lire la suite.......

Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !



Tchat

Flash Infos ! ! !

Site pratique
Ajouter aux favoris
Favoris
Ecrire à Fran
Email
 Nombre de membres 181 membres


Membres en ligne

( personne )


   visiteurs

   visiteurs en ligne



Newsletter
Lettre d'information
S'abonner ou se désabonner cliquez ici


Traduisez
une page...un mot


Calculette