Texte à méditer :  Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges COURTELINE
Retour  Premère page du webzine de la presqu'île de Quiberon
Recherche





Agenda

25 Mars 2017

Cliquez sur les jours en
orange pour voir
les évènements !

A Quiberon et St Pierre Quiberon, toute l'info de la presqu'île

Brochures touristiques :
St Pierre
Quiberon

Hebergements
St Pierre
Quiberon

Aujourd'hui :
Annonciation


C'était aussi un 25 / 3
1957

création de la communauté européenne (6 membres) à Rome.


Né(e) un 25 / 3 / 1905
Isabelle d'Orléans



Culture & souvenirs
+ Bretagne
+ Presqu'île
+ Presqu'île - pratique
+ Presqu'île patrimoine
+ Presqu'île - Hôtels
+ Humour breton
+ Artisanat d'art
+ Arts Photographes
+ Arts plast.Anciens
+ Arts plastiques
+ Assos
+ Biblio..Média..thèque
+ Ecoles-Formations
+ Environnement
+ Fêtes et coutumes
+ Humour
+ Jeunesse
+ Jeux de société
+ Livres et écrivains
+ Magie
+ Maison : astuces
+ Musique
+ Médias
+ Sites pratiques
+ Souvenirs d'école
+ Sécurité-santé
+ Théatre-spectacles
+ Transport
+ Vidéos
+ Vidéos non quib-
+ Vos Poesies
+ Vos Textes
+ Web
+ x Trucs à méditer

Quiberon La Mer
+ Sécurité
+  Non aux boues !
+ Voile et handicap
+ Marées
+ Ecoles de voiles
+ Surf-Kite-Char
+ Associations
+ Nautisme
+ La mer-a savoir
+ Les ports
+ Musique
+ Pêche
+ Surf-Kite-Char
+ Vos Textes

Infos/Presse
du jour

Loisirs

Recettes
de cuisine

Toutes les catégories


Rec.bretonnes salées

Rec.bretonnes sucrées

Entrées Froides

Entrées chaudes

► Soupes

Salades

Plats végétariens

Viandes

Poissons-Fruits de mer

Sauces froides

► Sauces chaudes

Desserts

Petits gateaux

Confiserie

Boissons


Nouvelles recettes

Proposer une recette



Ecoutez
la radio

radio.gif

Cliquez ici pour
choisir la radio



Sudoku du jour :

Pour adulte
Pour Enfant

Bataille Navale

Autres Jeux


1,2 million de naissains semés en baie et dans les courreaux


<<<   Retour à la page Infos

Reportage : 1,2 million de naissains semés en baie et dans les courreaux


La semaine dernière, 1,2 million de naissains de coquilles Saint-Jacques ont été semés en trois jours en baie de Quiberon et dans les courreaux de Belle-Ile. Vendredi, à 14 h 30, Florian Breton, directeur de la coopérative maritime de l'écloserie du Tinduff, à Plougastel, amenait les 450 000 petites coquilles à Port-Maria, à destination des courreaux.

« Ce qui représente environ 2 tonnes de naissains. 3,2 tonnes ont été semées en baie. Il y a entre 30 % et 50 % de mortalité suivant les secteurs, explique Florian Breton. Et deux périodes pour semer : le printemps et l'automne. Actuellement l'eau n'est pas encore froide, et le phytoplancton encore présent. »

8 centimes la coquille

Gilles Hazevis, patron de la Rose des Vents et président de la commission coquille, a embarqué François Malherbe, ancien pêcheur, et Céline D'hardiville, chargée de mission à l'antenne locale du comité départemental des pêches. « L'objectif de cette opération est de réensemencer les gisements, qui se portent bien, grâce à notre politique de préservation, souligne Céline D'hardiville. Car ils étaient menacés il y a quelques années. »

Initiative du comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan, menée avec la participation des pêcheurs professionnels du Morbihan, cette opération bénéficie du soutien financier de l'Union européenne, de l'État, des conseils régional et général. Car chaque petite coquille coûte 8 centimes toutes taxes comprises. Le budget global de l'opération sur deux ans s'élève à plus de 250 000 € sur deux ans.

Content pour l'avenir

L'équipage de la Rose des Vents a fait route vers les courreaux de Belle-Ile, vendredi. Sur zone, à la vitesse ralentie de 4 à 5 noeuds, les naissains ont été semés à l'arrière du bateau. Gilles Hazevis et François Malherbe ont choisi les zones du secteur A1, « là où on sait qu'il n'y a pas d'étoiles de mer. Leur plus grand prédateur est la glacialis, la grosse violette avec des piques. »

Ces naissains de 3 cm sont nés en février, à l'écloserie, issus de la reproduction de coquilles prélevées en décembre dernier sur les gisements. Elles mettront en moyenne trois ans pour atteindre la taille commercialisable de 10,2 cm. « Elles repondent après un an si elles se plaisent bien, précise Gilles Hazevis. Je suis content pour l'avenir. À la nature de faire le reste. »

Imprimer la page Imprimer la page


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !






Tchat

Flash Infos ! ! !

Site pratique
Ajouter aux favoris
Favoris
Ecrire à Fran
Email
 Nombre de membres 181 membres


Membres en ligne

( personne )


   visiteurs

   visiteurs en ligne



Newsletter
Lettre d'information
S'abonner ou se désabonner cliquez ici


Traduisez
une page...un mot


Calculette